Pour rappel, vous trouverez ci-dessous les messages diffusés sur le site de l'UFR Histoire, Histoire de l'art et Archéologie
Retour Page d'accueil UFR

Date : 22/05/2018 - 18h

Organisation des examens - décisions du conseil de l'UFR HHAA

Cher(ère)s étudiant(e)s,
Le conseil de gestion de l'UFR, qui s’est réuni ce matin et en début d’après-midi a arrêté les décisions suivantes concernant les examens :

Sauf démonstration d'incidents majeurs, les examens des lundi 14, mardi 15 et mercredi 16 mai au matin sont a priori considérés comme valides.
Toutefois, le directeur de l'UFR, en lien avec l’équipe pédagogique et les chefs de centres d’examen, se réserve le droit d'évaluer la nature et les conséquences des éventuels préjudices qui pourraient invalider l’une ou l’autre épreuve. Le cas échéant, les épreuves annulées seraient reportées à une date ultérieure, qui ne pourra pas être postérieure au 28 mai.

Concernant les examens qui ont été annulés par la Présidence mercredi après-midi 16 mai et jeudi 17 mai, les épreuves seront reportées selon le calendrier suivant :
              - mercredi 23 mai :
                      o L2 HHI4-21- Histoire contemporaine 1
                      o L2 HHI4-23- Histoire contemporaine 2
                      o L2 HHI4-25- Histoire contemporaine 3
             - jeudi 24 mai
                      o L1 HHA2-43-Techniques et théories en Histoire de l’Art et archéologie
                      o L3 HHI6H64- Histoire des mondialisations 2
             - vendredi 25 mai
                      o L3 HHI6H62- Représentations et gouvernements des groupes culturels
                      o L2 HHA4-81- Archéologie subaquatique et sous-marine
                      o L3 HHA6-11- Histoire de l’Art moderne
                      o L3 HHA6-83- Histoire médiévale et romaine
             - lundi 28 mai
                      o L3 HHI6-21- La France contemporaine 3

En ce qui concerne les modalités des examens à venir :
             - toutes les épreuves seront réalisées en distanciel (y compris en informatique) avec un strict respect des règles d’anonymat ;
             - les sujets seront déposés sur MADOC en respectant le calendrier initial, dès demain, mercredi 23 mai, à 9h ;
             - vous disposerez, à compter de la date et de l'heure du dépôt du sujet, de 48 heures (sans compter le week-end) pour déposer votre travail sur MADOC ;
             - Les épreuves de QCM prévues en L1 sont neutralisées (elles n’entreront pas dans l’évaluation).

Pour chaque épreuve, l’accusé de réception pourra servir de pièce justificative à la participation de l’étudiant à l’examen.
Du fait des nouvelles modalités d'examen, équivalentes à un devoir maison, l’assistance habituellement mise en place pour les étudiants en tiers-temps, n’a plus
lieu d’être.

L’IGARUN organise les épreuves suivantes selon leurs modalités et le calendrier suivant :
             - 23 mai : L2HGA2-21- Les mondialisations
             - 24 mai : L3HGA6-1A- Aménagement des territoires
             - 25 mai : L2HGA4-1A- Géographie sociale des mondes urbains et ruraux
Les autres composantes vous adresseront elles-mêmes les dates et les modalités d’examens des épreuves des UE dont elles ont la gestion (Sport, Philosophie, Langues anciennes).

Enfin, les examens de la 2e session seront organisés en distanciel, selon les mêmes modalités.


La direction de l’UFR et des départements
----------------------------------------------------------------------------

Examens - Date : 18/05/2018 - 10h

Compléments d’information quant aux modalités des examens en cours du vendredi 18 mai 2018

Afin de garantir l’anonymat des copies, nous vous demandons de respecter scrupuleusement la procédure suivante : vous devez inscrire sur la première feuille, dans l'angle en haut et à droite, le nom et numéro de l’épreuve, votre numéro d’étudiant, ainsi que vos NOM et prénom, qui seront cachetés après impression et avant remise des copies aux correcteurs. La page 1 est sinon laissée totalement blanche, de même que la page 2, afin de permettre de rabattre l'angle au moment du cachetage. Votre rédaction commence à partir de la page 3 seulement et c’est uniquement à partir de cette page 3 que le nombre de pages sera pris en considération.
Vous devez déposer vos fichiers en format PDF uniquement sur MADOC jusqu'à mardi 22 mai 11H30, date et heure de réunion des conseils de l’UFR. Les directives concernant la suite des examens seront données aux étudiants à l’issue de ces conseils.


La direction des départements et de l’UFR
----------------------------------------------------------------------------

Examens - Date : 17/05/2018 - 20h

Chers étudiants,

Conformément aux indications données dans le précédent message, nous revenons vers vous afin de vous informer des modalités de réalisation des épreuves dématérialisées. Les devoirs réalisés en distanciel respectent la chronologie des épreuves précédemment établie. Afin de pouvoir composer, il faudra vous rendre sur la plateforme MADOC du site de l’université de Nantes. Chaque jour, vous pourrez accéder au(x) sujet(s) à partir de 8H et remettre votre travail, sous forme de fichier PDF, jusqu’à 19H.
Sur la plateforme MADOC, vous devrez vous rendre dans l’espace pédagogique réservé à la matière d’examen identifiée par son code (ceux-ci figurent sur votre convocation à côté de l’intitulé de chaque UE). Un espace intitulé « Examen » se trouvera en haut de la page. Vous y trouverez les consignes vous permettant de composer et de déposer votre travail.
Pour les étudiants bénéficiant d’un tiers temps, le basculement des épreuves en distanciel leur permet de conserver le bénéfice de cet aménagement. Seuls les étudiants nécessitant un accompagnement en termes de secrétariat demeureront dans le dispositif initial. Enfin pour certains parcours, comme la licence histoire parcours Europe, l’aménagement des épreuves peut faire l’objet de solutions spécifiques prises.


La direction des départements et de l’UFR
----------------------------------------------------------------------------

Examens - Date : 17/05/2018 - 15h

Chers étudiants,

Les difficultés rencontrées lors de la tenue des examens terminaux ces 3 derniers jours nous conduisent à transformer la nature des épreuves afin de conserver les exigences d’une diplomation juste et circonstanciée. Les départements d’histoire et d’histoire de l’art et archéologie, en concertation étroite avec les présidents des jurys des différents niveaux de nos formations, ont donc décidé la transformation des examens terminaux en devoirs réalisés en distanciel respectant la chronologie des épreuves précédemment établie. A l’exception des épreuves de langues anciennes et d’informatique, tous les examens sont donc convertis en devoirs maison à partir de demain matin. Pour des raisons techniques, les épreuves de QCM du tronc commun de L1 auront lieu entre le 28 mai et le 1er juin. Pour ce qui concerne les épreuves ayant eu lieu ces 4 derniers jours, une décision sera prise prochainement examinant les situations de chacune d’entre elles.
Une information concernant les modalités pratiques de ces épreuves dématérialisées (utilisation de la plateforme MADOC) vous sera adressée d’ici quelques heures. Il est nécessaire dès maintenant de prévoir un accès régulier à l’internet pour recevoir les sujets et déposer les fichiers sur la plateforme. En cas de difficulté, des ordinateurs sont disponibles à la BU.


La direction des départements et de l’UFR
----------------------------------------------------------------------------

Date : 14/05/2018

Chers étudiants,

Cette première journée d’examen du 14 mai a été marquée par plusieurs incidents dont la gravité ne peut laisser aucun d’entre nous indifférents.
Plusieurs étudiants, en effet, se sont retrouvés tôt ce matin sur le site de la Trocardière pour empêcher les examens prévus dans ce bâtiment. Comme cela avait été clairement annoncé par la Présidence de l’Université, les forces de l’ordre sont donc intervenues pour libérer l’accès à la salle d’examen. Je regrette vivement que l’emploi de la force publique, face à quelques dizaines d’étudiants mobilisés et pacifiques, ait donné lieu à des violences occasionnant notamment l’intervention des pompiers auprès d’une étudiante blessée à la nuque et à la tête. Ces violences sont désolantes mais elles s’inscrivent dans un rapport de forces qui, pour être dissymétrique, a été voulu par une partie des étudiants mobilisés contre la loi ORE et imposé à la communauté universitaire en lieu et place du dialogue que nous avons toujours souhaité maintenir.
Ces propos de ma part ne surprendront alors que ceux qui confondent le dialogue avec la complaisance et qui prennent la compréhension pour une acceptation. La position de l’UFR HHAA a toujours été celle d’une institution universitaire responsable de la qualité de ses formations et de la diplomation qui leur est associée. Mon objectif a toujours été la sécurisation et la justesse d’un diplôme qui doit permettre de reconnaître la valeur du travail réalisé par les étudiants de la composante en tenant naturellement compte des conditions particulières de sa préparation lors de ce second semestre. Je me suis efforcé, avec beaucoup de mes collègues, de maintenir ce dialogue et cette écoute réciproque. Les agressions du 26 avril dernier contre des personnels de l’université et contre un étudiant hostile au blocus des bâtiments comme encore l’appel au sabotage des examens lancé quelques jours plus tôt ne sont pas admissibles. Les violences policières ne sont pas tolérables pas plus que celles de ceux qui en sont victimes. Il ne s’agit pas de compter les unes et de leur opposer les autres. Cette arithmétique est, en soi, le constat d’un échec.
Pour en réduire les conséquences, j’appelle tous les étudiants à se rendre à leurs épreuves pour passer leurs examens. Toutes les conditions de sérénité ne sont pas réunies pour que les copies reflètent l’investissement dont vous avez fait preuve en dépit de la perturbation de la moitié du semestre. Vos enseignants n’ignorent pas cette situation et leur évaluation sera soucieuse de cette diplomation juste que j’évoque encore ce soir. Pour les épreuves d’aujourd’hui, il appartiendra aux équipes pédagogiques, aux directeurs de département et aux présidents de jury d’examiner, au vu des procès-verbaux établis par les surveillants et les chefs de centre, la nécessité de procéder à de nouvelles épreuves, de leur substituer une autre forme d’exercice ou de prendre toute autre décision qui sera jugée préférable.
Je vous souhaite la plus grande réussite possible.


Yann Lignereux, Directeur de l'UFR Histoire, Histoire de l'art et Archéologie
----------------------------------------------------------------------------


Date : 24/04/2018

Nouveau message : motion du conseil de gestion de l’UFR d’Histoire, Histoire de l’art et Archéologie.

« La loi Ore organisant l'accès à l'enseignement supérieur provoque débats, contestations et tensions parmi les étudiants et les personnels de notre université. Quelles que soient nos positions, nous réclamons que ces débats s'effectuent dans le respect de la communauté universitaire dans son ensemble, notamment en garantissant la liberté de travail des personnels administratifs et techniques. Notre souhait a toujours été celui d'une Université ouverte, disposant pleinement des moyens d'accomplir ses missions. Nous condamnons fermement toutes formes d'intimidation, de contrainte, de violence, de dégradation, et appelons chacun à la retenue dans ses prises de position et ses formes d'action, comme il se doit dans tout débat démocratique.
Que nous soyons favorables ou non à la loi Ore et à ses modalités d'application, nous condamnons également fermement les appels lancés au "sabotage des examens". L'évaluation des étudiants a déjà été en grande partie réalisée dans le cadre des contrôles continus (avec la participation, donc, de tous les étudiants), et doit se poursuivre par l'organisation des examens terminaux. Ainsi que notre UFR s'y est engagée, ces examens porteront sur les savoirs et méthodes étudiés en présentiel. Les cours mis à disposition, en ligne ou autrement, constituent des compléments pédagogiques satisfaisant la demande des étudiants comme le souhait des enseignants d'offrir une cohérence d'ensemble à leurs cours pensée dans la construction d’une maquette d’enseignements articulés tout le long des années de licence et de master. Il est dans l'intérêt de tous que nos enseignements puissent être évalués de la manière la plus pertinente possible, et que nos diplômes puissent ainsi obtenir la reconnaissance qu'ils méritent. »


Motion adoptée par consultation électronique des membres élus du conseil de gestion effectuée du 20 au 24 avril 2018.

----------------------------------------------------------------------------

Date : 13/04/2018

Le Conseil des Directeurs de composante de l’Université de Nantes, réuni vendredi 13 avril, a adopté à l’unanimité la prise de position suivante :

« Les Directeurs de composante rappellent que la mise en place de la loi ORE soulève des oppositions et des divergences au sein de l’établissement. Certaines de nos composantes, à l’échelle des Conseils de gestion d’UFR (Lettres et Langages, HHAA, IGARUN, Sociologie, Droit et Sciences politiques) ou de Départements (filière LLCE de la faculté des langues), ont notamment pris des positions officielles contre la mise en œuvre de cette loi, soit par opposition à ses principes soit en raison de son contexte et de ses modalités d’application appelant l’attention du Ministère.

Cependant le principe de continuité et de bon fonctionnement du service public d’enseignement est fondamental et doit être respecté. Les Directeurs de composante réunis ce jour affirment la nécessité que les examens puissent être organisés et se tenir en conformité avec le calendrier de l’Université, dans l’intérêt de tous les étudiants de l’Université de Nantes. »

----------------------------------------------------------------------------
voir les messages plus anciens