Covid-19

Vous pouvez retrouver ci-dessous les messages envoyés aux étudiants
par Monsieur Yann Lignereux, Directeur de l'UFR Histoire, Histoire de l'art et Archéologie.


Il est important de bien faire le ménage dans votre boîte mail afin de toujours recevoir les messages que l'on vous envoie!

Examens en distanciel

Retrouvez-ici les modalités de contrôle des connaissances du second semestre de l'année 2019-2020.

10 avril 2020

Chères étudiantes, chers étudiants,

Comme je vous l'avais indiqué dans mon précédent message, les équipes pédagogiques de vos départements se sont employées à adapter les examens terminaux initialement prévus en évaluations à distance afin de tenir compte de la situation extraordinaire dans laquelle nous nous trouvons.

Grâce à vos directeurs, David Plouviez et Jean-Marie Guillouet, qui ont travaillé plus particulièrement avec les présidents de jury et les responsables d'année pour coordonner ce vaste chantier de concertation collégiale, le travail a pu porter sur les modalités de validation et sur le calendrier des évaluations.

Cependant, afin de respecter les règles dérogatoires de validation des modifications des modalités de contrôle de connaissances telles qu'elles ont été adoptées lors de la Commission Formation et Vie Universitaire de la semaine dernière, nous ne sommes malheureusement pas en mesure aujourd'hui de pouvoir vous transmettre le résultat de ce travail et nous attendons, pour vous communiquer les adaptions décidées, que ce travail de validation par le président Olivier Laboux, appuyée sur l'avis de la Direction des Etudes et de la Vie Universitaire et du vice-président Formation et Vie Universitaire, soit achevé. Nous espérons donc pouvoir vous tenir informés jeudi ou vendredi prochain au plus tard.

Bonne période de "suspension de cours".

Cordialement,

Yann Lignereux
Directeur de l’UFR Histoire, Histoire de l’art et Archéologie

6 avril 2020

Chères étudiantes, chers étudiants,

Comme cela a été annoncé par le Président de l'université, il a été décidé de ne pas reprendre les enseignements à la suite de la levée du confinement et de transformer, du fait de cette même urgence sanitaire nous obligeant à ces mesures de précaution et de prophylaxie évidentes, les examens de la 1re session du 2e semestre en évaluations à distance et de substituer à la 2e session traditionnelle des dispositifs de "rattrapage" respectueux du principe de la "seconde chance" fixé dans l'arrêté licence de 2018. Nous avons également fait le choix de maintenir la suspension des enseignements telle qu'elle avait été prévue dans le calendrier universitaire agréé par les instances de l'établissement, soit du 13 au 24 avril.

Ces évaluations à distance sont encore à imaginer : c'est tout le travail de concertation engagé depuis vendredi au sein des équipes pédagogiques et entre l'UFR et la DEVU pour vous informer au plus tôt des nouvelles modalités de contrôle de connaissances dont la validité relève - selon la décision prise par la CFVU du 2 avril pour adapter son fonctionnement aux contraintes de l'urgence sanitaire - de la décision du Président après avis du vice-président FVU et consultation de la DEVU.

Je souhaite exprimer mes remerciements à vos enseignants qui se sont efforcés de mettre en oeuvre, depuis le début du confinement le 16 mars, une continuité pédagogique garantissant le niveau de validation de vos années et la légitimité de la diplomation sur lesquelles elle est adossée. En dépit d'une dégradation partielle de la relation pédagogique et d'une dissolution tout aussi inévitable d'une partie du sens de nos missions d'enseignement, les apprentissages universitaires, les connaissances méthodologiques et les compétences disciplinaires fixés comme objectifs de chaque niveau de Licence et de Master ont pu être transmis. Il ne s'agit pas de s'illusionner sur l'équivalence entre ce qui devait être fait et ce qui a été effectivement mis en place : ne nous leurrons pas sur une transposition imaginée sans perte d'une forme pédagogique à une autre! Mais ne sous-estimons pas pour autant tout le travail qui a été accompli ces quatre dernières semaines par vos enseignants pour vous apporter sous des formes diverses ce qui est le sens de leur vocation et de leur métier.

Je souhaite également exprimer mes remerciements à nos collègues des services administratifs et techniques de nos deux départements, de nos deux laboratoires et de l'UFR pour leur engagement auprès des enseignants et des étudiants afin de leur apporter tout le soutien nécessaire et toute l'aide requise afin d'assurer la continuité administrative, financière et technique sans laquelle la continuité pédagogique serait complètement un leurre ou un piège. Le télétravail, la mise en place de nouveaux fonctionnements et l'isolement, dans des conditions personnelles ou familiales parfois compliquées, n'ont pas épargné à nos collègues leurs lots de difficultés mais à l'image de la très belle initiative du CRHIA de proposer des éclairages historiques sur les crises épidémiques des siècles passés (voir site du CRHIA), tous ont eu à coeur de maintenir la meilleure qualité possible des services qui vous permettent et nous permettent de correctement travailler.

Je souhaite, enfin, exprimer mes remerciements à vous toutes et tous pour avoir démontré la force du lien qui existe au sein de notre communauté universitaire en étant, dans des situations extrêmement difficiles pour certaines et certains d'entre vous, dans la volonté d'apprendre et de comprendre. C'est aussi une forme admirable de résistance contre la sidération de l'épidémie, le désarroi face à elle et la dissipation de l'attention dans le brouhaha du monde, des rumeurs, du divertissement et du spectre menaçant de l'atonie. Pour beaucoup, la situation de ce premier mois de confinement vous a mis véritablement à l'épreuve. Je sais aussi que la solidarité entre vous a été forte pour assurer la transmission de certains cours à celles et ceux qui, pour des raisons diverses, ne pouvaient pas y avoir accès. Vous savez que vous pouvez compter sur la disponibilité de vos enseignants et sur les services de l'université (SUIO, SUMPPS en particulier). Vous savez que vous pouvez compter sur vos départements et sur les personnels de l'UFR. C'est aussi cela faire université.

Nous travaillons donc désormais à vous communiquer le plus rapidement possible les aménagements apportés aux examens initialement prévus.

Veillez sur vous et sur les autres, cordialement,

Yann Lignereux
Directeur de l’UFR Histoire, Histoire de l’art et Archéologie

03 avril 2020

Le SMS reçu par l'ensemble des étudiants est bien envoyé par l'Université.
"Dans le contexte actuel de confinement, l'Université de Nantes souhaite savoir si vous rencontrez des problèmes pour accéder à vos cours en ligne (connexion internet insuffisante et/ou pas de matériel). Répondez par OUI ou NON à ce SMS. Stop au 36200"

30 mars 2020

Chères étudiantes, chers étudiants,

Après cette seconde semaine de confinement et avant les quinze prochains jours durant lesquels nous continuerons à expérimenter, avant une probable extension de cette période de confinement, l’exercice délicat de la continuité pédagogique et de l’adaptation de nos pratiques d’enseignement, il est important pour moi de rassembler un certain nombre d’informations relatives au calendrier des 4 prochaines semaines, aux modalités de contrôle des connaissances et aux dispositifs que nous pouvons mettre à la disposition de la communauté étudiante pour continuer à échanger et pouvoir offrir aux situations particulières toute l’aide à mobiliser.

Concernant plus particulièrement les contrôles continus et les examens terminaux, il était difficile de communiquer plus avant du fait de la volonté de définir, au sein de l’établissement tout entier, des positions communes et harmonisées. Les informations que je vous donne témoignent des principaux points arrêtés pour l’ensemble des composantes de l’Université de Nantes mais elles n’auront un caractère véritablement officiel quand la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire se sera réunie au milieu de la semaine pour en valider les dispositions.

  • Maintien du calendrier de la 1re session d’examen du 2e semestre en prévoyant cependant un décalage possible d’une semaine du début de la session initialement fixé au 11 mai. Inversement, si la réouverture de l’Université survient avant la fin des enseignements prévus, ceuxci reprendront comme prévu sans décalage.
  • Maintien des examens terminaux en présentiel selon des modalités qu’il appartiendra au gouvernement de définir au regard de l’analyse médicale de la situation sanitaire dans laquelle ils se tiendront.
  • Validation des contrôles continus selon des formes pédagogiques laissées à la discrétion de chaque enseignant. Il est rappelé la possibilité pour les étudiants ne disposant pas de matériel numérique leur permettant de participer à un contrôle continu, d’être comptabilisés comme « absents excusés » de manière à ne pas être pénalisés. De la même manière, pour les « étudiants parents » qui en feraient la demande, il est possible de basculer en dispense d’assiduité – mais avec la perte des notes obtenues précédemment en contrôle continu – ou de les comptabiliser donc en tant qu’ « absents excusés » pour l’ensemble des contrôles continus qui ont lieu durant la fermeture de l’université. Pour certains étudiants qui ont vu leur contrat de travail augmenté en termes de volume horaire, ce dispositif peut être également proposé. Enfin, pour les étudiants en situation de handicap, le relais handicap se tient à leur disposition pour gérer les différentes situations.
  • Adaptation de la pédagogie aux contraintes du confinement : cours en ligne ouverts à la consultation asynchrone (via des plateformes ou des sites de téléchargement audio ou vidéo) ou en écoute et visionnage immédiats (aux créneaux horaires habituels des enseignements désormais empêchés par exemple) ; mise à disposition de supports pédagogiques renforcés (ressources en podcasts, en pdf, en vidéos, etc.) ; disponibilité plus grande des enseignants pour les moments d’interaction pédagogique (recours à des plateformes de type forum communautaire via l’internet par exemple en plus de la messagerie universitaire).
  • Poursuite des objectifs pédagogiques de chaque cours tels qu’ils ont pu être présentés en début de semestre via les moyens évoqués plus haut afin de garantir un socle d’acquisition de connaissances conforme au niveau de diplomation de l’année en cours et à ses objectifs de formation.
  • Définition d’un périmètre d’examen privilégiant les enseignements donnés en présentiel avant la période de confinement, et donnés également en « présentiel adapté » aux réalités du confinement. Par ailleurs, il a été discuté et validé au sein de la composante le principe que les examens ne pourront pas porter uniquement sur les supports en distanciel, mais que ceuxci pourront faire partie de l’évaluation comme n’importe quel document / enseignement distribué ou dispensé.

Pour ce qui concerne certains enseignements particulièrement affectés par le confinement, il est des compétences et de la souveraineté de chaque jury de décider de la neutralisation possible de certains EC ou de certaines UE après examen des situations particulières avec le directeur du département. La composante se charge auprès de la CFVU de faire valider ces modifications de maquette relatives aux modalités de contrôle des connaissances.

De même, il appartiendra aux commissions d’admission de veiller à ce que les disparités de situation quant aux stages ne préjudicient pas aux étudiants empêchés et/ou confinés.

Un échange avec les enseignants, via un premier contact par courrier électronique à leur adresse universitaire, doit permettre également pour les étudiants s’orientant vers un sujet de recherche (master HCP) de commencer à le définir et à le préciser avant que la fin du confinement et l’achèvement de la première période d’examens ne permettent à des échanges directs de se tenir de nouveau.

Enfin, face à l’indétermination actuelle de la date de fin de confinement, il est apparu utile et nécessaire, à l’ensemble des équipes pédagogiques, que chaque étudiant puisse trouver dans un calendrier programmé d’activités à produire, selon donc un rythme et des échéances précises, les repères structurants de nos semaines actuelles pour palier l’étiolement du temps dans l’indéfini et la désagrégation de l’attention intellectuelle dans la dispersion sans horizon autre que le comblement de l’ennui ou dans la conjuration par le divertissement de l’inquiétude, de l’anxiété et du stress.

Tous vos enseignants se tiennent à votre disposition. En cas de difficultés particulières, n’hésitez pas à me signaler les problèmes auxquels vous êtes confrontés afin que nous puissions trouver une solution adéquate. Dans mes vœux de nouvelle année, j’en appelais à une Université résolument humaniste dans ses ambitions ; faisons en sorte qu’elle soit pleinement humaine dans notre situation exceptionnelle !

Cordialement,

Yann Lignereux
Directeur de l’UFR Histoire, Histoire de l’art et Archéologie


23 mars 2020

Chères étudiantes, chers étudiants,

A l'issue de cette première semaine de confinement, j'espère que vous vous portez bien en dépit des circonstances dramatiques dans lesquelles nous nous trouvons. Vous êtes 1 400 étudiants à l'UFR et derrière ce chiffre il existe autant de situations singulières qui exacerbent les différences et les difficultés particulières. Aussi nous faut-il faire preuve davantage encore de solidarité et d'attention pour veiller à ce que, collectivement, nous sortions rapidement de ce grand désarroi, et parmi ce qu'il est possible pour chacun de faire efficacement, la stricte limitation de nos déplacements est la meilleure contribution que nous pouvons apporter pour protéger le plus grand nombre.

Je sais que beaucoup d'entre vous sont touchés financièrement par la fin de nombreux petits jobs qui vous permettaient d'assurer une relative sécurité économique ; je sais aussi que vous êtes nombreux également à être employés encore plus qu'à l'ordinaire dans la grande distribution afin de permettre aux commerces alimentaires de continuer à fonctionner presque normalement. Pour les premiers, c'est l'inquiétude économique qui vient s'ajouter aux préoccupations communes ; pour les seconds, c'est une charge de travail accrue et une exposition plus grande au risque sanitaire qui viennent rendre difficile le quotidien. Pour tous, c'est aussi beaucoup d'interrogations sur le déroulement de ce dernier quart du semestre en termes d'apprentissage, d'évaluations, de validation de l'année et, pour ceux qui sont en L3 particulièrement, de poursuite d'études. Pour tous encore, c'est l'isolement et la solitude qui peuvent peser sur votre investissement scolaire.

Vos enseignants, les directeurs de vos départements et les secrétaires pédagogiques ont essayé de répondre en partie à ces interrogations en s'efforçant de mettre en oeuvre la continuité pédagogique de la meilleure façon possible à travers un ensemble de dispositifs variés et en faisant preuve d'une grande disponibilité - ce dont je les félicite vivement. Il est essentiel pour vous de maintenir un rythme de travail régulier et de consulter quotidiennement votre messagerie universitaire. Au regard des différentes informations dont je dispose et sous réserve d'évolutions fortes de la situation, nous devrions reprendre le cours "ordinaire" du semestre après les vacances de printemps, probablement le 4 ou le 11 mai. Il est donc essentiel d'ici cette échéance - qui sera celle du début du calendrier des examens terminaux - de répondre aux sollicitations de vos enseignants, de réaliser les contrôles continus proposés, de poursuivre l'acquisition des connaissances via des modes pédagogiques alternatifs et de continuer vos lectures.

Prenez-soin de vous et des autres, cordialement,

Yann Lignereux
Directeur de l’UFR Histoire, Histoire de l’art et Archéologie


Pour information : Le service de santé des étudiants

Le service de santé des étudiants vous informe de ses adresses mails spécifiques dédiées durant la période de confinement :

1-  pour les situations médicales : urgence.crise.sumpps@univ-nantes.fr
        Pour que les étudiants puissent signaler une situation.
        La boite est relevée du lundi au vendredi de 9h à 17h par un médecin ou une infirmière.
        Un médecin rappelle l'étudiant.e, au plus tôt, pour réaliser une télé-consultation, conseiller, orienter, et éventuellement prescrire.

2 - Pour les besoins sociaux : social.sumpps@univ-nantes.fr

3 - Pour les besoins psychologues : psycho.sumpps@univ-nantes.fr

4 - Pour le relais handicap : relais.handicap@univ-nantes.fr

        Les praticiens de chaque filière relèvent les messages chaque jour - du lundi au vendredi - et assurent ensuite des entretiens téléphoniques d'évaluation et de prise en charge avec les étudiants.
        Vous devez bien indiquer dans le mail : votrenom - prénom - date de naissance - composante ou établissement et  N° DE TEL pour le rappel (+ n° sécurité sociale).

Ces informations se trouvent également sur la FAQ étudiante également, et sur notre page Web actu.