Doctorant.e

Malina ROBERT

Docteure en archéologie romaine, chercheuse associée au laboratoire Archéologie et Architectures (UMR 6566 CReAAH)

Coordonnées

UFR Histoire, Histoire de l'Art et Archéologie Département Histoire de l'Art et Archéologie - LARA Chemin la Censive du Tertre BP 81307 44313 NANTES CEDEX 3

Bureau
917
Mail
malina.robert@etu.univ-nantes.fr
Site internet
https://www.linkedin.com/in/malinarobert1/

Discipline(s) enseignée(s)

Années universitaires 2018-2019 et 2019-2020 : cours de méthodes et techniques en archéologie aux L1 du portail Histoire, Histoire de l'Art et Archéologie.

Thèmes de recherche

Thèse de doctorat soutenue le 3 juin 2022 (contrat CIFRE 2017-2020) : L'instrumentum d'époque romaine dans l'estuaire de la Seine (Normandie, France).
Encadrant.e.s : Martial Monteil (professeur d'archéologie romaine - Nantes Université, LARA, UMR 6566 CReAAH), Isabelle Bertrand (spécialiste de l'instrumentum romain - Musées de Chauvigny et EA 3811 HeRMA ).

Coordination d'un projet collectif de recherche (2020-2023) : Au fil du plomb de la Seine. Origine, circulation et techniques de fabrication des objets en plomb d'époque romaine dans l'estuaire. En collaboration avec le musée Juliobona de Lillebonne, le musée des Antiquités de Rouen, le musée du Prieuré d’Harfleur, l'Inrap Grand Ouest, l'EA 3831 GRHis (Université de Rouen), l’UMR 6566 CReAAH (Universités de Nantes et de Rennes 1), l'UMR 5608 Traces (Université Toulouse – Jean Jaurès), l'EA 3811 HeRMA (Université de Poitiers) et le C2RMF. Avec le soutien du Service régional de l’archéologie de Normandie (DRAC).

Activités / CV

Actuellement chargée de projet au département du Loir-et-Cher, je suis responsable du site et du musée romain de Thésée, l'antique Tasciaca. Je coordonne la revalorisation du patrimoine archéologique de la commune, à travers la mise en œuvre d’un projet scientifique, culturel et touristique fédérant de nombreux acteurs institutionnels du territoire. Je poursuis ainsi mes recherches sur la vie quotidienne et le commerce dans le nord de la Gaule, ici appliquées à la vallée du Cher, à la limite des cités turonne et biturige.

Informations complémentaires

 / 1