Résumé

Par l’approfondissement d’un savoir académique et la formation à la recherche, ce master doit permettre l’apprentissage de façon progressive et rigoureuse du métier d'enseignant-chercheur ou de chercheurs de divers organismes scientifiques. En savoir plus

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Responsable du Master mention Histoire, Civilisation, Patrimoine :
Isabelle PIMOUGUET-PEDARROS

Responsable des Parcours : Secrétariat pédagogique : Aurélie CARDOU

Contact Reprise d'études / Formation continue

Pôle Formation Continue : Lettres - Langues - SHS - STAPS

Formulaire de contact

Détails

Capacité d'accueil de la mention

Année 2018-2019

Pour la 1ère année de Master : 90
Pour la 2ème année de Master : 50

A titre d'information, effectifs attendus:

  • pour le parcours sociétés, cultures et échanges (de l'antiquité à nos jours) : 30 (M1)
  • pour le parcours histoire de l'art et culture matérielle (de l'antiquité à nos jours) : 30 (M1)
  • pour le parcours relations internationales et conflits en Europe et dans le monde antique (de l'antiquité à nos jours) : 30 (M1)

Inscriptions

Procédure de candidature pour l'année universitaire 2018-2019
  • Dates d'ouverture du serveur de candidature du M1:
    • 2ème campagne de candidature pour le M1 parcours RICEMA, SCE et HACM : du 23 août au 30 août 2018
  • Dates d'ouverture du serveur de candidature du M2:
    • 2ème campagne de candidature pour le M2 parcours RICEMA, SCE et HACM : du 23 août au 30 août 2018
  • Pour déposer votre candidature M1 ou M2 : rendez-vous sur www.univ-nantes.fr/candidature-master

Présentation

Ce master propose un enseignement et une pratique de la recherche fondée sur une spécialisation progressive.

Le premier semestre (S1) privilégiera l’approfondissement général de la discipline par un tronc commun en histoire et histoire de l’art (toutes périodes confondues).
L’étudiant suit des cours communs théoriques (épistémologie/ historiographie, cours thématiques) et pratiques (informatique appliquée à l’histoire, langues, méthodologie), tout en laissant la possibilité à l'étudiant de choisir des Unités d'Enseignements complémentaires (UE) (cours spécifiques de haut niveau scientifique dans la spécialité de son choix).
Ces enseignements lui permettent d’acquérir un savoir académique mais aussi d’être initié aux outils de la recherche.

La spécialisation en parcours interviendra dès le deuxième semestre (S2). Le sujet de recherche choisi par l'étudiant déterminera son intégration dans un parcours.

L’étudiant doit, au moment de son inscription, prendre contact avec les enseignants-chercheurs impliqués dans ce master afin de choisir un sujet de mémoire original sur lequel il travaillera durant ses deux années de master, sous la direction d’un directeur de recherche appartenant à l’équipe pédagogique.

Les parcours proposés sont :

  • Parcours RICEMA - Relations internationales et conflits en Europe et dans le monde atlantique (de l’Antiquité à nos jours) * .
  • Parcours SCE - Sociétés, cultures et échanges (de l’Antiquité à nos jours)
  • Parcours HACM - Histoire de l’art et culture matérielle (de l’Antiquité à nos jours)

* L’espace géographique retenu pour ce parcours n’est pas exclusif. Des recherches portant sur la Méditerranée, l’Orient ou encore sur l’Afrique et l’Asie peuvent aussi être envisagées.

La rédaction du rapport d’étape permettra à l’étudiant au cours de la première année d’effectuer un travail de recherche préliminaire dans une des quatre périodes de l’histoire ou de l’histoire de l’art.

La seconde année laissera une part plus importante au travail personnel en vue de la rédaction du mémoire autour duquel s’articule l’ensemble de la formation.

La formation conjugue des enseignements théoriques avec des échanges dynamiques proposés au sein des différents cours et séminaires pour approfondir un savoir académique, ainsi qu’une mise en pratique collective et individuelle (recherche documentaire et analytique) sur un sujet précis.

Elle s’appuie sur les ressources et les équipes des 2 laboratoires de recherche de l'UFR :
      - le CRHIA - EA 1163(Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique)
      - le LARA - UMR 6566 CReAAH (Laboratoire de recherche Archéologie et architecture).

Les domaines de spécialités des équipes de formation permettent aux étudiants de choisir dans une gamme très large de sujets en Histoire ou Histoire de l'art, de l’Antiquité à nos jours :

  • archéologie
  • histoire des textes
  • étude des images
  • histoire du paysage et de l’environnement,
  • histoire politique, économique, sociale ou religieuse.

Dans tous ces domaines, les étudiants sont associés aux projets scientifiques des laboratoires, y participent activement et bénéficient d’un encadrement personnalisé.

La formation doit conduire, à terme, à une spécialisation dans une des périodes de l’histoire, à la maîtrise d’une documentation spécifique (inscriptions, textes littéraires, documents d’archives, constitution d’un corpus d’œuvres peintes, sculptées, bâties, etc…) ainsi que d’une bibliographie scientifique.

Ce master constitue une étape obligatoire pour la préparation d’une thèse de doctorat ; il vise donc d’abord à la poursuite d’études en 3e cycle et doit permettre l’apprentissage de façon progressive et rigoureuse à la formation des futurs enseignants-chercheurs de l’université ou de chercheurs de divers organismes scientifiques.

Contacts :

Responsable du Master mention Histoire, Civilisation, Patrimoine :
Isabelle PIMOUGUET-PEDARROS

Responsable des Parcours :

Secrétariat pédagogique : Aurélie CARDOU

Lieux

Nantes

Admission

Pré-requis

Formation(s) requise(s)

L’accès au master est sélectif.

Accès en Master 1 :
Seront admis à s’inscrire en première année les étudiants titulaires d’une licence d’histoire/histoire de l’art dans la limite des places disponibles et après examen du dossier par la commission d’admission.
Il faudra que l’étudiant, avant de constituer son dossier, ait pris contact avec l’un des membres de l’équipe pédagogique afin de définir un sujet de recherche. (voir candidature)

Accès en Master 2:
Les étudiants titulaires d'un master 1 en histoire/histoire de l’art de l'université de Nantes pourront s’inscrire en seconde année à condition d’avoir validé l’ensemble des UE et obtenu la note de 10/20 à leur DIR.

Les étudiants titulaires d'un master 1 et venant d’une autre université pourront s’inscrire en seconde année après examen de leur dossier par la commission d’admission du master et dans la limite des places disponibles. (voir candidature)


Autres cas (VAE/VAP) :

La validation des acquis permettra sous certaines conditions de faire reconnaître les capacités d’un étudiant à accéder à la formation préparant au diplôme de master (Validation d’Acquis Professionnels) ou d’obtenir tout ou partie des UE du master (Validation d’Acquis de l’expérience).

Modalités de candidature

Accès sélectif

En Master 1: la sélection se fait sur étude de dossier par la commission d'admission.
Le dossier doit être composé comme suit :

  • Relevé de notes de l'enseignement supérieur (TOUS les relevés de tous les semestres validés ou non)
  • CV
  • Diplômes
  • Lettre de motivation dactylographiée exposant le projet professionnel
  • Projet de recherche (dissocié de la lettre de motivation)
Les étudiants étrangers seront soumis à la même procédure.

En Master 2:
  • Les étudiants qui sont en M1 actuellement à Nantes pourront accéder au M2 à condition d'avoir validé l'ensemble des UE et obtenu la note au moins de 10/20 à leur mémoire.
    Ils devront faire une préinscription en M2 à la fin du semestre 2 aux guichets 10 et 11 qui sera finalisée lors de la validation du M1.
  • Les étudiants en M1 provenant d'une autre université pourront s'inscrire en M2 après examen de leur dossier par la commission d'admission. le dossier comprendra:
    • Relevé de notes de l'enseignement supérieur
    • Diplômes
    • Curriculum vitae
    • le mémoire de M1 transmis en PDF ou, à défaut, un résumé de leur mémoire (3 à 5 pages),
    • Deux lettres de recommandation pour les étudiants venant d'une autre université
    • Lettre de motivation dactylographiée exposant le projet de recherche
    • un accord du futur directeur de recherche.
    • Il faut donc que l'étudiant prenne contact, avant de constituer son dossier, avec un des membres de l'équipe pédagogique afin de définir un sujet de recherche.
      Il est conseillé également à ces étudiants de faire une préinscription en M2 auprès des services de la scolarité.
Procédure de candidature pour l'année universitaire 2018-2019
  • Dates d'ouverture du serveur de candidature du M1:
    • 2ème campagne de candidature pour le M1 parcours RICEMA, SCE et HACM : du 23 août au 30 août 2018
  • Dates d'ouverture du serveur de candidature du M2:
    • 2ème campagne de candidature pour le M2 parcours RICEMA, SCE et HACM : du 23 août au 30 août 2018
  • Pour déposer votre candidature M1 ou M2 : rendez-vous sur www.univ-nantes.fr/candidature-master

Programme

Savoir-faire et compétences

À l’issue de la licence d’histoire et de la licence d'histoire de l'art, l’étudiant s’est forgé une solide culture générale fondée sur des savoirs fondamentaux, il a appris à maîtriser les documents et les idées, à développer des capacités d’analyse et de synthèse ainsi que des capacités de raisonnement et d’argumentation.

Le master doit lui permettre d’exploiter et de valoriser pleinement ces acquis mais aussi de faire l’apprentissage du métier d’historien ou d'historien de l'art ; en effet, l’étudiant devra :

  • développer une spécialisation (à partir du 2e semestre) dans un des champs proposés de la recherche et devenir maître de la construction de son propre savoir ;
  • écrire l’histoire ou l'histoire de l'art sur le fondement de sources écrites, matérielles et/ou iconographiques - sources qu’il devra préalablement chercher et sélectionner ;
  • apprendre à confronter, critiquer et organiser les informations, construire des hypothèses, bâtir une démonstration scientifique ;
  • acquérir le savoir spécifique de l’historien ou de l'historien de l'art et notamment la maîtrise des principaux concepts, enjeux épistémologiques et historiographiques de la discipline.
  • construire et problématiser un objet scientifique
  • valoriser les résultats de la recherche (publications, communications, projet de thèse)
  • travailler en équipe sur des projets de recherche collectifs

Dans le même temps, la formation est axée sur le développement de compétences académiques et scientifiques susceptibles d’exploitations pratiques dans le monde du travail :

  • acquisition de méthodes de travail rigoureuses, tant sur le plan de la réflexion que sur le plan du questionnement critique ;
  • savoir-faire dans la constitution et le traitement de bibliographies scientifiques ;
  • maîtrise de la technique rédactionnelle ;
  • vérification et analyse des sources ou des données
  • tri et organisation des informations ;
  • regroupement et archivage de documents ;
  • connaissance des réseaux documentaires ;
  • constitution de fichiers et gestion de bases de données ;
  • encadrement d’enquêtes de tous ordres ;
  • capacité à rendre compte de sa recherche lors d’une soutenance devant jury et, de manière plus générale, à exposer publiquement le contenu d’un travail ;

Parallèlement à ces compétences académiques, la formation développe, sur l’ensemble du master, l’acquisition de compétences transversales et interdisciplinaires, à caractère directement professionnalisant, qui nécessiteront le recours à des intervenants extérieurs (langues, informatique, traitements statistiques, graphiques et cartographiques, etc.).

Préparation du rapport d’étape et du mémoire    

L’étudiant doit faire le choix d’un sujet de mémoire original sur lequel il travaillera durant ses deux années de master sous la direction d’un directeur de recherche appartenant à l’équipe pédagogique.

Aux semestres 1 et 2 l’étudiant suit des cours communs théoriques et pratiques ainsi que des cours spécifiques de haut niveau scientifique dans la spécialité de son choix.
Fort de ces enseignements, il sera demandé à l’étudiant de composer un premier travail de recherche, de 50 à 100 pages, sur le sujet choisi lors de son inscription.
Celui-ci prendra la forme d’un rapport d’étape dans lequel l’étudiant rendra compte du travail effectué durant l’année (définition du sujet, bilan des sources, recherche historiographique, bibliographie, problématique et plan, première approche de la question ; il s’accompagnera éventuellement d’un corpus et/ou d’un chapitre-témoin et donnera lieu à soutenance à la fin du semestre 2 devant un jury composé d’au moins deux membres, dont le directeur de recherche. Il s’agira d’un travail préliminaire obligatoire pour l’entrée en seconde année auquel l’étudiant devra obtenir une note égale ou supérieure à 10/20.

La seconde année sera en grande partie consacrée à la rédaction complète du mémoire, qui sera donc placé au centre de la formation.
Ce mémoire, de 100 à 200 pages, sera l’aboutissement du travail commencé en première année sur le sujet choisi ; il s’agira d’une recherche originale qui démontrera la capacité de l’étudiant à élaborer une problématique, à exploiter les sources, à discuter les travaux scientifiques existants, à construire et développer une réflexion argumentée satisfaisant aux critères scientifiques de la recherche en histoire ou en histoire de l’art. L’étudiant s’appuiera sur les enseignements théoriques, pratiques et spécialisés reçus en première et seconde années, mais aussi sur les séminaires et stages inscrits au programme. Par son travail de recherche, l’étudiant s’inscrira dans les projets collectifs élaborés et soutenus par les laboratoires ; il bénéficiera, à ce titre, d’une formation et d’un encadrement spécifiques dispensés par les équipes pédagogiques. Il soutiendra son mémoire à la fin du semestre 4 devant un jury composé d’au moins deux membres, dont le directeur de recherche.

Et après ?

Niveau de sortie

Bac+5 (Niveau I)

Compétences visées

Activités et compétences visées

Il est à noter que les compétences et le savoir-faire acquis au sein de cette formation peuvent être valorisés dans la préparation des concours de l’enseignement (Histoire) et de divers concours administratifs de catégorie A dans lesquels l’histoire et/ou l’histoire de l’art occupent une place prépondérante : concours en lien avec les métiers du livre (ex. archiviste, documentaliste), avec le patrimoine et la culture (ex. attaché de conservation et conservateur du patrimoine), avec la communication et le journalisme (ex. chargé de relations publiques), avec l’administration d’État (ex. emplois d’attachés, de conseillers des Affaires Étrangères).
 
Le master se donne également pour objectif l’insertion professionnelle dans le secteur privé, auprès d’entreprises souhaitant constituer des fonds documentaires d'aide à la décision ou ordonner les éléments de leur mémoire, ou tout simplement à la recherche de compétences correspondant à celles que les étudiants ont acquises durant leur formation.

Poursuites d'études

Dans le prolongement de sa spécialité, l’étudiant peut s’inscrire en doctorat sous réserve d’avoir obtenu l’ensemble des UE de la première et seconde année et dans le cadre des conditions d'admission définies par les écoles doctorales.
Les étudiants auront aussi la possibilité de poursuivre en préparant le concours de l’agrégation d’histoire.
Des passerelles seront envisagées, à l’issue de la première année, entre le master et d’autres formations de niveau équivalent.

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité

  • Recherche Enseignement supérieur
  • International
  • Formation Enseignement
  • Culture Patrimoine