Présentation du parcours :

Master CCS - HACM Ce master propose un enseignement et une pratique de la recherche fondée sur une formation méthodologique, des séminaires disciplinaires, des projets professionnalisants et un mémoire de recherche.

Des compétences approfondies d’analyse et de rédaction sont ainsi acquises au cours de la formation. Ce master permet l’apprentissage du métier de chercheur et d’enseignant-chercheur.
Mais au- delà de cet objectif, il est à noter que les compétences et les savoir-faire acquis au sein de cette formation peuvent être valorisés dans d’autres secteurs d’activités professionnelles notamment dans les secteurs des musées et du patrimoine. Ainsi, cette formation permet de passer la certification de guide-conférencier et d’acquérir des compétences dans le champ des humanités numériques.

 

Les compétences visées

  • Développer des compétences dans les domaines liés au sujet du mémoire de recherche
  • Savoir travailler en autonomie
  • Travailler en équipe sur des projets de recherche collectif
  • Acquérir les spécificités de la démarche scientifique : apprendre à confronter, critiquer et organiser les informations, construire des hypothèses, bâtir une démonstration scientifique
  • Savoir synthétiser des apports scientifiques de manière claire et intelligible
  • Savoir maintenir une veille scientifique, notamment en anglais (et éventuellement dans d’autres langues étrangères)
  • Concevoir et développer un programme de recherche/un projet
  • Valoriser et diffuser une recherche/ un savoir-faire, des compétences
  • Développer une grande qualité de l’expression écrite en français
  • Pouvoir s’exprimer clairement devant un public à l’oral
  • Développer une réelle qualité de l’expression orale et écrite en langue étrangère

Le programme de la formation

La formation, qui s’étend sur deux années, conjugue des enseignements théoriques (cours thématiques et séminaires) ainsi que des mises en pratique (visites de terrain, recherche documentaire, projet tuteuré et organisation d’évènements scientifiques) auxquels s’ajoutent des cours de méthodologie, de langues et d’informatique appliqués à l’histoire de l’art.
Elle offre un enseignement et une pratique de la recherche fondés sur une spécialisation progressive. Ainsi une recherche personnelle est affinée au cours des deux années sur un sujet choisi dans une des périodes et des techniques de l’histoire de l’art.
Un stage obligatoire en deuxième année favorise la professionnalisation des étudiants.
Dans le cadre du tronc commun du master CCS une ouverture spécialisation vers les humanités numériques est possible.
  • Semestre 1 de M1 :
    • Approfondissement général de la discipline (enjeux épistémologiques et historiographiques), de la méthodologie et des outils de la recherche; Recherches pour le mémoire; Séminaires de recherche; Langue et informatique
  • Semestre 2 de M1 :
    • Recherches et rédaction d’un mémoire ; Voyage d’étude; Séminaires d’actualité de la recherche.
  • Semestre 3 de M2 :
    • Stage obligatoire de 2 mois : Recherches personnelles pour le mémoire : Séminaires de recherche.
  • Semestre 4 de M2 :
    • Recherches et rédaction du mémoire; Voyage d’étude; Séminaires d’actualité de la recherche; Soutenance de mémoire.

Les + de la formation

  • La possibilité de transformer un savoir théorique en une activité pratique immédiatement professionnalisante.
  • Un accompagnement personnalisé dans un groupe de taille restreinte
  • Une grande autonomie dans la recherche
  • Se former aux techniques de la médiation culturelle et la possibilité d’obtenir la certification de guide-conférencier
  • Un stage dans les institutions culturelles, en milieu associatif, ou en entreprise
  • Une grande ouverture aux humanités numériques dans le cadre du tronc commun du master CCS
  • Possibilité de partir un semestre en Erasmus

Les débouchés

Recherche :

  • Ce parcours permet la poursuite d’études en 3e cycle, avec la préparation d’une thèse de doctorat et contribue à la formation des futurs enseignants-chercheurs de l’université ou de chercheurs de divers organismes scientifiques.

Métiers liés au monde des musées, des monuments historiques et plus largement du patrimoine :

  • En devenant spécialiste d’un domaine de l’histoire de l’art tout en acquérant des compétences transversales, les étudiants pourront s’orienter vers les métiers des musées et du patrimoine, dans les secteurs publics et privés.

Concours de la fonction publique de catégorie A :

  • Il vise à la préparation de concours administratifs dans lesquels l’histoire de l’art occupe une place prépondérante : concours en lien avec le patrimoine et la culture (ex. attaché de conservation et conservateur du patrimoine), mais peut aussi déboucher à la préparation aux concours plus généraux de la fonction publique.

Enseignement :

  • Ce master peut être une étape préalable aux concours de l’enseignement du primaire et du secondaire.


Professionnalisation - Stages

Un stage obligatoire en deuxième année favorise la professionnalisation des étudiants.

 

Candidatures

Capacité d’accueil de la  Mention

Mention

115

Capacité d’accueil du Parcours

Parcours

20

Public visé - Qui peut candidater ?

  • Il s’adresse en priorité aux étudiants titulaires d’une licence d’histoire de l’art dans la limite des places disponibles et après examen du dossier par la commission d’admission.
  • Il faudra que l’étudiant, avant de constituer son dossier, ait pris contact avec l’un des membres de l’équipe pédagogique afin de définir un sujet de recherche.
  • Le dossier devra comporter :
    • un CV
    • une lettre de motivation détaillée comprenant le projet de recherche et une première ébauche de bibliographie
    • les relevés de notes de l’enseignement supérieur (TOUS les relevés de tous les semestres validés ou non avec cachet et signature de l’Université ).

Procédure de candidatures

Se référer à l'encadré.

   


Les attendus

  • Capacité de travail en autonomie
  • Capacités à la recherche documentaire, esprit de curiosité et imagination
  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses sources spécialisées (corpus d’œuvres, archives, sources publiées...) pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
  • Capacité de rédaction
  • Capacités à la mise en œuvre d’une réflexion analytique approfondie et à la synthèse
  • Connaissance des champs de recherche actuels
  • Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche
  • Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif et en assumer les responsabilités
  • Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

Retour sur la page du Master CCS - Civilisations, Cultures et Sociétés