Comme le montrent les analyses économiques et sociales, le mouvement associatif est une donnée essentielle de la vie des Français, qu’ils en soient acteurs ou qu’ils reçoivent les bénéfices de l’une ou de plusieurs des 1,5 million d’associations actives recensées en 2019 en France.
Pour le seul département de Loire-Atlantique, elles sont entre 30 et 33 000 (dont près de 3 400 clubs sportifs et leurs 395 000 licenciés). Aux côtés d’une petite minorité de salariés, près de 300 000 bénévoles en Loire-Atlantique font vivre ces associations.
Parmi eux, on trouve de nombreux étudiants. Et ce sont des étudiants qui font vivre celles que compte, à son échelle, l’UFR Histoire, Histoire de l’art et Archéologie.

Conformément à la réglementation, et plus particulièrement au décret du 10 mai 2017, l’UFR HHAA reconnaît et valorise l’engagement des étudiants dans la vie associative, sociale ou professionnelle.

Les modalités

Cette valorisation s’inscrit dans le cadre d’une UE libre (sans délivrance d’ECTS) accordant une bonification à la moyenne de 0,25 point ou de 0,5 point selon l’évaluation de l’engagement appréciée par la commission pour reconnaître un investissement particulièrement exceptionnel.
Sa mention est portée également dans le supplément au diplôme.

L’étudiant, à condition qu’il remplisse les conditions d’éligibilités précisées ci-dessous, fait valoir ses droits à cette bonification lors des jurys de Licence 3 après avoir retiré préalablement au secrétariat pédagogique, et au moins 3 mois avant la tenue des jurys de première session, le dossier nécessaire à cet effet et produit les pièces justificatives attendues selon le calendrier indiqué sur le dossier. Les dossiers doivent être retournés aux secrétariats pédagogiques 15 jours minimum avant la tenue des jurys de première session.

Une commission ad hoc, réunissant le directeur de l’UFR, le directeur du département, le responsable de la licence 3, le président du jury de la licence 3 et le secrétaire général de l’UFR, est chargée de l’examen des dossiers et formule au jury une proposition de bonification de 0,25 point ou de 0,5 point dont il lui appartient, de manière souveraine, d’en apprécier la pertinence et d’en octroyer ou non l’effet lors de ses délibérations.

Le même engagement ne peut pas faire l’objet de plusieurs bonifications. Il ne peut être accordé qu’une seule bonification même si l’étudiant est en mesure de témoigner de plusieurs engagements respectant les critères d’éligibilité.
 

Les engagements éligibles

Les engagements bénéficiaires de ce dispositif sont :

De droit :

  • les représentants élus étudiants (conseils centraux et conseils de composante) ;
  • les membres du bureau d’une association (dont l’objet et les activités ne doivent pas avoir de lien avec la religion et la politique et qui ne doivent pas troubler l’ordre public, ne pas inciter à la haine et ne pas perturber les activités d’enseignement et de recherche de l’établissement) ;
  • les réservistes ;
  • les sapeurs-pompiers.

À l’appréciation de la commission, peuvent être éligibles :

  • les musiciens
  • les sportifs de haut niveau
  • les étudiants engagés dans des associations (à condition qu’elles satisfassent à l’obligation précisée dans le paragraphe précédent) :
    • d’actions de scolarisation,
    • d’intégration et/ou d’aide aux apprentissages,
    • de valorisation et d’éducation culturelle et/ou artistique,
    • de commissariat d’exposition,
    • de participation volontaire à des chantiers de fouilles,
    • de soutien social et solidaire,
    • de diffusion et de promotion de la culture scientifique et des valeurs universitaires,
    • etc.