Floriane

Décrivez votre parcours universitaire

Après une Licence d’Histoire, Parcours Patrimoine et Culture, à l’Université d’Orléans, j’ai obtenu mon Master Valorisation des Nouveaux Patrimoines (VNP) à l’Université de Nantes.

Présentez votre parcours professionnel

Pendant ma dernière année de Licence, j’ai eu l’occasion d’effectuer de très courts stages dans deux structures culturelles orléanaises : le musée des Beaux-Arts et le Frac Centre. J’ai pu y découvrir le métier de médiateur culturel. J’ai pris plaisir à accompagner les visiteurs et notamment les enfants dans la découverte des collections et des expositions. Une vocation était née !
Fidèle à ce souhait de sensibiliser le public à la culture au sens large, j’ai effectué un stage comme médiatrice au Frac des Pays de la Loire en Master 1. Cette expérience fut enrichissante. J’ai aimé échanger avec le public, confronter les réactions et les avis des visiteurs. Je garde de très bons souvenirs de mes médiations avec le public scolaire : je revois encore les visages étonnés, j’entends encore leurs mille et une questions. Éveiller la curiosité et l’intérêt du public voilà ce qui m’anime.
Lors de mon Master 2, j’ai effectué un stage à la direction de l’Éducation de la Ville de Nantes. J’ai contribué à la mise en œuvre et à la coordination des projets d’Éducation Artistique et Culturelle (EAC) destinées aux 112 écoles publiques. J’ai participé à la sensibilisation des enfants à ces différents domaines (arts plastiques, danse, théâtre, arts du cirque, musique, lecture, écriture, patrimoine) et par la multiplication des pratiques (ateliers, rencontres d’artistes, visites, cohabitations créatives). Ce stage m’a permis d’être partie prenante dans la mise en œuvre d’un projet et de comprendre la synergie déployée, à cette occasion, sur le territoire. J’ai apprécié être en contact régulier avec des partenaires et les accompagner dans leurs projets. Toutefois, la dimension patrimoniale m’a manqué (ce domaine ne représentant que 10% des projets proposés dans le cadre du Répertoire EAC aux 113 écoles publiques de Nantes).
Par mes deux stages effectués en Master, j’ai pris conscience de mon souhait de concilier dans mon métier la médiation du patrimoine et la gestion de projets.
Et c’est d’ailleurs ce que j’ai eu l’occasion de faire, pendant 8 mois, sur les sites clissonnais de Grand Patrimoine de Loire-Atlantique, en tant que médiatrice culturelle chargée des actions éducatives. Cela m’a permis d’associer la gestion et le suivi de projets avec la médiation auprès du jeune public.

Quelles sont les compétences essentielles à mobiliser dans votre métier ?

La première compétence est l’aisance relationnelle. Dans les métiers de la culture, on est amené très régulièrement (pour ne pas dire tout le temps) à être en contact avec beaucoup de personnes : visiteurs, collègues, partenaires. Savoir s’exprimer à l’oral, écouter, échanger sont autant de compétences requises pour répondre aux mieux aux besoins et aux attentes du public.
La deuxième compétence est l’adaptabilité. Face à diverses situations, souvent imprévues, il faut savoir réagir rapidement et s’adapter. Il peut s’agir d’un groupe en retard, de matériel manquant pour un atelier ou bien d’une salle déjà occupée. Autant d’aléas qu’il revient de résoudre.
Enfin, la troisième qualité est la capacité à travailler en équipe. Échanger, confronter les approches pour trouver les meilleures solutions possibles.