Présentation du parcours :

Master Histoire - HICG Ce parcours propose d’une part l’approfondissement d’un savoir académique, d’autre part la formation à la recherche qui s’appuie sur les échanges dynamiques proposés au sein des différents cours et séminaires et sur les axes de recherche du laboratoire du CRHIA - Centre de recherches en histoire internationale et atlantique.

La formation doit conduire, à terme, à une spécialisation dans une des périodes de l’histoire, à la maîtrise d’une documentation spécifique ainsi que d’une bibliographie scientifique.
Elle doit permettre l’apprentissage du métier de chercheur et d’enseignant-chercheur.

Mais au-delà de cet objectif, il est à noter que les compétences et le savoir-faire acquis au sein de cette formation peuvent être valorisés dans d’autres secteurs d’activités professionnelles (administration d’État, journalisme, patrimoine, culture, métiers du livre...).

 

Les compétences visées

  • Concevoir et développer un programme de recherche/un projet
  • Traiter et analyser des informations
  • Valoriser et diffuser une recherche/ un savoir faire, des compétences
  • Développer une spécialisation (à partir du 2e semestre) dans un des champs proposés de la recherche et devenir maître de la construction de son propre savoir
  • Écrire l’histoire sur le fondement de sources écrites, matérielles et/ou iconographiques
  • Apprendre à confronter, critiquer et organiser les informations, construire des hypothèses, bâtir une démonstration scientifique
  • Acquérir le savoir spécifique de l’historien et notamment la maîtrise des principaux concepts, enjeux épistémologiques et historiographiques de la discipline
  • Construire et problématiser un objet scientifique
  • Valoriser les résultats de la recherche (publications, communications, projet de thèse)
  • Travailler en équipe sur des projets de recherche collectifs

Le programme de la formation

La formation, qui s’étend sur deux années, conjugue des enseignements théoriques (cours thématiques et séminaires) ainsi que des mises en pratique (recherche documentaire et analytique) auxquels s’ajoutent des cours de méthodologie, d’anglais et d’informatique appliqués à l’histoire. Elle offre un enseignement et une pratique de la recherche fondés sur une spécialisation progressive.
Chaque semestre repose sur un tronc commun ouvert à toutes les périodes de l’histoire : dans le même temps, des enseignements spécifiques sont proposés afin que l’étudiant se spécialise dans la période de son choix tout en ayant la possibilité de recevoir une initiation poussée dans les autres périodes.
  • Semestre 1 de M1 :
    • Approfondissement général de la discipline (enjeux épistémologiques et historiographiques), la méthodologie et les outils de la recherche.
    • Approche de la spécialité.
  • Semestre 2 de M1 :
    • Enseignements spécifiques, rédaction d’un pré-mémoire (travail de recherche préliminaire dans une des quatre périodes de l’histoire).
    • Stage obligatoire de 4 semaines.
  • Semestre 3 de M2 :
    • Séminaires de spécialité propres aux parcours ou stage/mobilité internationale.
    • Projet tuteuré.
  • Semestre 4 de M2 :
    • Colloque étudiant.
    • Rédaction et soutenance du mémoire.

Les + de la formation

  • Maîtriser les outils de la recherche
  • Formation par compétences
  • Spécialisation dans une période de l’histoire
  • Apprentissage du métier de chercheur
  • Savoir théorique associé à une pratique de la recherche
  • Ouverture professionnalisante par des stages et projets tuteurés

Les débouchés

Recherche :

  • Ce parcours vise d’abord la poursuite d’études en 3e cycle, avec la préparation d’une thèse de doctorat et contribue à la formation des futurs enseignants-chercheurs de l’université ou de chercheurs de divers organismes scientifiques.

Enseignement :

  • Il aide à la préparation des concours de l’enseignement en Histoire.

Concours de la fonction publique de catégorie A :

  • Il aide à la préparation de concours administratifs dans lesquels l’histoire occupe une place prépondérante : concours en lien avec les métiers du livre (ex. archiviste, documentaliste), avec le patrimoine et la culture (ex. attaché de conservation et conservateur du patrimoine), avec la communication et le journalisme (ex. chargé de relations publiques), avec l’administration d’État (ex. emplois d’attachés, de conseillers des Affaires étrangères).
 

Candidatures

Capacité d’accueil de la  Mention

Mention

65

Capacité d’accueil du Parcours

Parcours

25

Public visé - Qui peut candidater ?

  • Les étudiants titulaires d’une licence d’histoire dans la limite des places disponibles et après examen du dossier par la commission d’admission.
  • Une attention particulière sera donnée à une bonne maîtrise de l’anglais. Les étudiants étrangers seront soumis à la même procédure.
  • Le dossier devra comporter :
    • un CV
    • une lettre de motivation détaillée faisant apparaître, entre autres, des thématiques de recherche privilégiées ainsi que la période dans laquelle le candidat souhaite effectuer sa recherche
    • un relevé des notes obtenues en licence
    • le certificat de compétences numériques PIX (facultatif)

Procédure de candidatures

Se référer à l'encadré.

   


Les attendus

  • Avoir acquis une culture générale en histoire fondée sur des savoirs disciplinaires
  • Savoir analyser un ensemble de documents à caractère historique (documents écrits, iconographiques et/ou matériels)
  • Faire preuve d’une capacité d’analyse, de synthèse et de raisonnement suffisante pour engager une recherche scientifique sur deux ans   
  • Être capable de s’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un français clair et correct