Aurélie

Décrivez votre parcours universitaire

J’ai d’abord suivi une licence d’Archéologie à l’Université de Dijon, puis une Maîtrise en Archéologie à l’Université de Besançon où j’ai pu rédiger un mémoire sur « Le matériel lithique mésolithique du site de Beaujeu le Châtelard II ». J’ai ensuite suivi un Master 2 Professionnel « Les métiers de l’archéologie » à l’Université de Nantes, où j’ai écrit un mémoire sur « L’Essart, occupation du Mésolithique final et du Néolithique récent en bordure du Clain ».    

Présentez votre parcours professionnel

J’ai d’abord travaillé dans l’Archéologie préventive en décrochant de nombreux contrats de technicienne (fouille et diagnostic), de responsable de secteur et enfin de spécialiste ou de responsable d’opérations (pour l’Etat, différentes collectivités territoriales et dans le privé).
J’ai ensuite été titulaire du concours d'Attaché de conservation du Patrimoine, spécialité Archéologie. Ce concours m’a permis de me « stabiliser » professionnellement en trouvant un poste pérenne et en étant titularisée au Service Départemental d’Archéologie du Morbihan.

En quoi consiste votre métier actuel ?

Aujourd’hui je suis attachée de conservation (titulaire) et responsable d'opération au Service Départemental d'archéologie du Morbihan en archéologie préventive (Préhistoire récente). On entend souvent dire que les chantiers d’archéologie retardent les aménagements, les constructions… mais les opérations d’archéologie préventive sont inclues dès les toutes premières phases des « plannings » concernant les projets d’aménagements en question depuis la loi de 2001 notamment. Les archéologues interviennent très en amont de ces projets et ont terminé leur travail le plus souvent longtemps avant que les chantiers de constructions ou d’aménagements ne soient prêts à démarrer réellement.
Je m’occupe également de la création et du développement de la base de données au sein du service (enregistrement des opérations d’archéologie préventive et du mobilier). Je suis aussi responsable des collections, des missions de conservation et de valorisation ainsi que des actions de médiation